Et Vogue(nt) la(es) galère(s) !

Tous ceux qui se sont lancés dans de grands travaux savent qu’il y a toujours une part d’imprévus.

Nous n’avons hélas pas failli à cette règle et avons mangé cette (grosse) part, qui plus est n’est pas terminée. Petit florilège :

Le constructeur n’a pas terminé les travaux et s’est mis en faillite après avoir reçu tout le financement. Arrêt des travaux et recherche d’un crédit supplémentaire !

20170510_122046  20180427_175644

 

A la reprise du chantier (vers mai 2017) nous appelons une entreprise de toiture sur internet.  On se met d’accord sur un prix et il commence la charpente. Seulement,  quelques jours plus tard le chantier s’arrête.  Le patron à des problèmes de régularité avec sa société,  ça explique sans doute ses devis assez bas.  Le temps qu’il se mette en règle et surtout qu’il revoit le prix à la hausse. C’est finalement son ouvrier qui finira la charpente mais pas la couverture car il faut un spécialiste du zinc.

20170814_175754   20180427_175608

La charpente est restée plus de 8 mois sans couverture ! Pluie, neige, vents,  grêle. Tout l’automne et tout l’hiver.  Chaque semaine passée était une angoisse de voir le bois s’abîmer.

Lorsqu’on a enfin trouvé un couvreur,  dans l’urgence, nous sommes tombés sur des voleurs !

L’un des pires épisodes de cette aventure ! « Entreprise Jacquin -Voleurs Père &fils »

Très avenants,  competitifs niveau prix,  ils nous montrent leurs réalisations et nous acceptons le devis . Mais ces gens malhonnêtes ne venaient que rarement sûr le chantier. Ils pretextaient prendre le zinc que nous avions acheté pour le façonner dans leur atelier. Jusqu’à ce que Laurent les surprenne à tout embarquer  dans leur fourgon et prendre la fuite. Le zinc et des outils coûteux ! Entre 800 et 10 000 euros de perte !

Nous avons évidemment porté plainte, ils ont tout nié avec applomb et la police classé l’affaire prétextant qu’il n’y avait pas de preuves. Malgré nos factures, le témoignage de Laurent lui-même et les sms échangés !

L’issue était aussi écœurante que le vol lui-même. C’était un moment très difficile qu’il a fallut surmonter !

 

À la même période,  nous sommes arrivés un jour et nous avons vu ça au sous-sol :

IMG-20180224-WA0007   IMG-20180224-WA0008   IMG-20180224-WA0000

Et oui,  ce détail qui se rappelle à nous (en dehors du fait qu’il n’y a encore ni toiture,  ni fenêtres) la maison est située sur une nappe phréatique, et voilà le résultat quand elle trop pleine ! Tous ceux qui sont dans le secteur s’en accommodent bien,  avec une bonne pompe ! Bon, au moins ou pourra se faire un puits si le coeur nous en dit !

Je vous rassure depuis plus d’un an que la pompe est posée ça n’est plus arrivé.

J’ai gardé le meilleur pour la fin !

Nous avons fait connaissance avec nos voisins. Ils étaient déjà connus par tout l’entourage pour leur méchanceté, leur fourberies et le harcèlement qu’ils infligent autour d’eux. Comme tous les fourbes ils se sont montrés sous un jour accueillant. Malgré les avertissements,  les conseils de méfiance et les alertes du reste du voisinage nous sommes restés bienveillants à leur égard. Puis ils ont montrés leurs vrais visages.

- Des mensonges sur notre dos auprès de la police locale,

- des tentatives d’extorsion de fonds pour des dégâts imaginaires (infondées donc déboutées par le tribunal)

- des intrusions et des dégradations dans notre propriété, pris en flagrant délit !

IMG-20180924-WA0002  IMG-20180924-WA0003  IMG-20180924-WA0000

IMG-20180924-WA0004   IMG-20180926-WA0000   Screenshot_20200723-221123_Gallery                                                                                                                                    loisir favori de cette dame : épier ses voisins !!!

- des tentatives d’intimidation répétées par des courriers nous calomniants, des convocations au commissariat  et au tribunal,  des hurlements ( bien oui, ils sont fous).

Et tout ça alors que nous n’y sommes pas encore installés.

Nous avons porté plainte à notre tour pour les dégradations en novembre 2018 et une nouvelle fois en septembre 2019 : bien sûr il ne se passe rien … on verra la suite.

Voilà pour l’essentiel des embêtements que nous avons rencontrés et qui ont beaucoup pesés sur le déroulement du chantier. Et tant que ce n’est pas terminé il y a toujours la crainte d’être trop juste financièrement.

Actuellement on essaie de finir par nous même car le coût de la main d’oeuvre est exorbitant. Du coup, c’est vrai qu’il y a eu pas mal de tâtonnements,  d’hésitations et de petites erreurs qui ont coûté du temps et de l’argent

Cette chronique va sûrement s’enrichir tant que ce projet est en cours  !

Avec l’aide de Dieu on y arrivera !

 

 

Laisser un commentaire

Insammcasino6x0q |
Histoires d'Automates |
Tabary1234 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'une maison
| Assistanceplomberie
| Serrurier Paris